ANATOMIE DU PIED DU CHEVAL EXTERNE

ANATOMIE DU PIED DU CHEVAL EXTERNE

- Catégories : Anatomie du cheval Rss feed , Anatomie du pied du cheval Rss feed
star
star
star
star
star
ANATOMIE DU PIED DU CHEVAL EXTERNE

ANATOMIE DU PIED DU CHEVAL EXTERNE

- Categories : Anatomie du cheval Rss feed , Anatomie du pied du cheval Rss feed
star
star
star
star
star

Partie du sabot du cheval externe

Photo Markus Distelrath

Les pieds constituent la partie inférieure des membres. Le sabot du cheval est un modèle d'ingéniosité où chacune des structures joue un rôle tout en s'équilibrant les unes avec les autres afin de constituer la boite cornée.

La boite cornée résiste à d'énormes pressions et utilise cette énergie pour se propulser tout en protégeant les parties sensibles du pied.

L'extrémité du pied du cheval est composé de haut en bas : 

  • de l'articulation du boulet
  • du fanon sous la partie arrière du boulet
  • du paturon
  • de la couronne
  • du sabot

Sabot cheval

Le boulet

Le boulet est une articulation métacarpo-phalangienne située entre le canon et la première phalange (le paturon). Cette jointure est volumineuse et recouverte d'une peau fine laissant deviner la structure osseuse et les tendons. Il joue un rôle important d'amortisseur dans les allures du cheval.

Le fanon

Le fanon se situe à l'arrière du boulet sur une petite excroissance cornée appelée ergot. il s'agit d'une touffe de crins dont la longueur, la quantité et la finesse varient d'une race à l'autre.

Le paturon

Le paturon se situe entre le boulet et la couronne. Il est recouvert de poil et d'une peau assez fine, principalement sur la partie postérieure appelée pli du paturon.

La couronne 

Située juste au dessus de la paroi du sabot, la couronne est recouverte d'une couche de peau assez épaisse avec des poils drus.

La couronne se termine par le bourrelet principal appelé également bourrelet périoplique. Situé sur la bordure supérieure de la paroi du sabot, le périople représente une bande de corne plus molle autour de la couronne. Très étroit, on le distingue difficilement sauf en période de forte humidité où il gonfle légèrement pour donner une forme convexe et blanchâtre.

Le périople secrète un vernis protecteur pour toute la paroi du sabot et assure également un contrôle de l'hydrométrie (excès d'humidité ou de sécheresse de la corne).

La croissance de la corne se fait de haut en bas grâce au bourrelet principal. La vitesse de croissance de la corne est liée à beaucoup

de facteurs comme :

  • la santé du cheval
  • l'alimentation 
  • les conditions de vie
  • l'exercice
  • une blessure au niveau de la couronne 

Il faudra environ un an pour régénérer la totalité de la corne du sabot.

La couronne du sabot du cheval

La paroi du sabot ou muraille

La partie visible du sabot quand il repose sur le sol est la muraille. Elle représente environ 80% de la partie visible de la boite cornée. Elle se compose de tissu cornéen très dur et a trois rôles principaux : 

  • protection
  • solide surface d'appui
  • maintien de l'hydratation du pied

Son épaisseur à l'avant du pied est d'environ 1 cm et diminue en allant vers le talon. Dotée d'un aspect fibreux, la corne est très solide et peut être de couleur noire, blanche, grise identique à celle du derme de la couronne, avec des rayures et une surface lisse. Ainsi, la couleur de la corne est en principe de la même couleur que les poils situés juste au dessus. 

Cette partie du pied est extrêmement importante et va être déterminante pour une bonne locomotion du cheval (solidité de la corne, appuis, ferrure solide...). Une paroi bombée ou évasée n'est pas signe d'un pied sain. Un bon pied possède une paroi rectiligne.

La paroi du sabot est divisée en plusieurs parties : 

  • une pince
  • deux mamelles
  • deux quartiers
  • deux talons

La pince représente la partie antérieure du sabot. L'inclinaison de la pince doit être normalement en continuation avec celle du paturon.

La paroi du sabot est plus épaisse au niveau de la pince et diminue en allant vers le talon. 

Les mamelles sont les deux parties latérales de chaque côtés de la pince et suivies par les quartiers.

Le talon termine la structure de la muraille. Le repli formé par le talon vers l'intérieur est appelé les barres. Elles suivent les côtés de la fourchette et servent à empêcher les talons de trop s'écarter lors de la pression du pied.

La sole du cheval

La sole est la partie du sabot qui repose sur le sol, également appelée la surface solaire. Elle est constituée de corne d'épaisseur variable et protège les parties sensibles du pied. Cette corne est moins dure que celle de la paroi du sabot. Elle est caractérisée par une voûte en forme de croissant et possède une couleur plus foncée. Cette convexité de la sole permet une résistance aux pressions exercées. 

Sole du cheval anatomie

La fourchette du cheval

Au centre de la sole, la fourchette est en forme de V qui s'élargit dans la direction des talons. Elle a une face solaire et une face palmaire. Sa couleur est en général plus sombre que la sole. On peut y distinguer différentes parties : 

  • l'apex qui représente la partie antérieure de la fourchette en direction de la pince
  • les branches de la fourchette qui forment le V en direction des talons
  • les lacunes latérales représentées par des creux de chaque côté de la fourchette
  • la lacune centrale au centre des branches marquée par un faible sillon peu profond
  • les glomes au niveau des talons sur la face palmaire représentés par un renflement corné

La fourchette est constituée d'une masse de tissu spongieux et élastique plus souple que la corne. Malgré sa faible dureté, son usure n'est pas trop rapide. Comme la muraille, elle se renouvelle perpétuellement. Elle a un rôle de protection du coussinet plantaire. La forte pression exercée à l'appui crée une stimulation de la circulation sanguine permettant un amortissement des chocs grâce à son élasticité.

Les barres

Situées à l'extérieure des lacunes, les barres forment une délimitation avec la sole. Elles se caractérisent par un repli de corne aussi dure que celle de la muraille. Leur rôle principale est de contrôler les mouvements à l'arrière du sabot, d'éviter des distorsions excessives et d'apporter suffisamment de résistance aux talons du cheval.

La ligne blanche

Appelée aussi sillon circulaire, la ligne blanche correspond à la délimitation entre la sole et la paroi du sabot. Comme son nom l'indique, elle est de couleur blanche et assez étroite. Sur un pied dont le parage vient d'être réalisé, on la distingue plus facilement en pince et en mamelles mais elle se prolonge jusqu'aux barres. Elle est constituée d'une corne plutôt souple et compressible et sert d'ailleurs à recevoir les clous pour les chevaux ferrés.

Related posts

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Share this content

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire